kurkumaC'est à si méprendre tant la racine du curcuma ressemble à celle du gingembre. Mais il est vrai qu'elles sont toutes deux de la même famille.

Utilisée depuis des millénaires en Asie, et notamment en Inde dans la médecine ayurvédique, le curcuma possède de belles vertus. En cette période de fêtes, cette épice devrait être consommée sans modération car elle stimule la digestion, notamment parce qu'elle augmente la sécrétion biliaire.

Remède contre divers troubles inflammatoires, le curcuma est considéré comme l'anti-inflammatoire le plus puissant identifié à ce jour. Il se révèle ainsi efficace dans le cas d'inflammations digestives et pour prévenir les inflammations articulaires, rhumatismales et menstruelles.

Mais ce n'est pas tout : le curcuma joue aussi un rôle dans la prévention du cancer, et les propriétés anti-cancéreuses de la curcumine (constitue à 90 % le rhizome du curcuma) sont prises très au sérieux par la communauté scientifique.

Gingivite. Une étude randomisée indique qu’un rince-bouche à base de curcuma diminue la contamination bactérienne de manière aussi efficace que la chlorhexidine chez des sujets (N=100) ayant une inflammation de la gencive50.(source passeport santé)

Diabète. Deux études51 ont rapporté un effet éventuel préventif du curcuma dans la survenue d’un diabète. Dans la première étude, les participants ont été répartis en deux groupes : le premier recevait un placebo alors que le second prenait trois capsules par jour de curcuma (750 mg) deux fois par jour pendant 9 mois. L’extrait de curcuma contient entre 75 et 85% de curcumoides. Après neuf mois de traitement, 16% des participants du groupe placebo ont développé un diabète, alors qu’aucun de ceux traités avec le curcuma n’a présenté cette pathologie. De plus, les individus traités avec le curcuma ont vu leur poids diminué, ainsi que leur tour de taille et leur glycémie plasmatique à jeun.(source passeport santé)

Mode d'emploi : ajoutez 1,5 à 2 g de curcuma par jour (l'équivalent d'un quart à une demi-cuillère à café) dans vos sauces, vinaigrettes, plats cuisinés (soupes, légumes, pâtes, riz...). Ajoutez du poivre noir car absorbé seul, le curcuma ne traverse pas la barrière intestinale; le poivre multiplie par 1 000 voire 2 000 l'absorption du curcuma. Autre point important : mieux vaut qu le curcuma soit solubilisé dans de l'huile d'olive, et c'est pour cette raison qu'en médecine ayurvédique, lorsqu'on cuisine, on jette les épices directement sur l'huile chauffée.